photo du médecin I.C. Papachristos's
tige d'Asclépius - symbole médical

Bienvenu(e) sur mon site web médical

  Téléchargements historiques :

🇫🇷 Menu des pages EN FRANÇAIS de ce site web :

Merci de PARTAGER cette page web par :

Un livre médical daté de 1765 :

Le Colonel Papachristos offre le fichier numérisé du livre médical suivant, publié à Paris en 1765, pour téléchargement gratuit, comme une contribution IN MEMORIAM de Dr. Ioannis PRINCEPHILES, père décédé de sa mère, à tout membre de la communauté internationale scientifique ou des savants (soit un chercheur, soit un médecin), qui fait des études ou qui s'intéresse à l’Histoire de la Médecine ou à la Littérature Française ou à la Typographie
John Huxham, MD, FRCS (Ed). Essai sur les Fièvres. Paris, 1765

( Traduction sur la troisième édition anglaise :
« Essay On Fevers » )

[ Les 122 pages premières ici : 31 pages de Préface + 91 pages de text
18,2 MB, fichier .pdf Adobe :



huxham_j_1765_essai_sur_fievres_pp1_122.pdf ]

À propos de l’auteur et son livre :

En lire plus
  • John Huxham (1692–1768) était un chirurgien anglais de province, connu pour son étude sur les fièvres. Il publia son « Essai sur les Fièvres » en 1750 en anglais ; il reçut le medal Copley en 1755 pour sa contribution à la Médecine.
  • Les contenus du livre sont à propos des fièvres ; un étudiant contemporain peut voire combien de fois dans le XVIII siècle on utilisait les saignées, technique complètement abandonnée maintenant. Le livre fut écrit en français (dans lequel tous les articles scientifiques importants de cette époque durent être traduits pour être lus à l'échelle internationale). La typographie (police de caractères et autres caractéristiques de typographie) du XVIIIe siècle est incroyable. Des phrases en grec ancien (citations d’ Hippocrate etc.) sont souvent présentes dans le livre.
  • Le livre contient aussi une dissertation sur la « colique du Dévonshire », qui était une maladie affligeante la population du Dévonshire pendant les XVIIe et XVIIIe siècles ; on découvrit par la suite qu'elle fut provoquée par empoisonnement par le plomb.
    • Le mal au ventre était le symptôme initial de la maladie, qui était quelquefois fatale.
    • Le cidre est la boisson traditionnelle des habitants du Dévonshire et une relation entre la colique et boire du cidre avait été observée pendant plusieurs années. La maladie était alors attribuée à l’acidité du cidre.

      La publication « De arthritide symptomatica » (2ème éd., 1715) par William Musgrave inclut la première description scientifique de la « colique du Dévonshire » à laquelle J. Huxham fera référence plus tard.
    • Cependant, la cause précise fut découverte en 1760, après que Dr G. Baker ait avancé l’hypothèse de l' empoisonnement par le plomb comme la cause de la maladie. Il signala que le plomb était utilisé pendant la production du cidre comme un composant des presses du cidre et aussi comme une forme de grenaille de plomb, utilisée pour nettoyer les presses.
une saignée
En lire plus

 La vie est courte , l'art est long , l'occasion fugitive , l'expérience trompeuse , le jugement difficile. 

 Ὁ βίος βραχύς, ἡ δὲ τέχνη μακρή, ὁ δὲ καιρὸς ὀξύς, ἡ δὲ πεῖρα σφαλερή, ἡ δὲ κρίσις χαλεπή. 

Aphorismes d'Hippocrate, Section Ière, 1

Littré, Émile Maximilien Paul. Œuvres Complètes d'Hippocrate
vol. IV, p. 459, J.–B. Ballière. Paris, 1844

Merci de PARTAGER cette page web par :

Merci de visiter mon site web médical.

On pourrait également parcourir mon site européen d'auteur

On peut m'envoyer un message électronique ( email ou courriel ) en utilisant ce formulaire de contact.